Critique : Space Battleship Yamato ou un petit tour dans l’espace japonais

2199. La galaxie a sombré dans la plus impitoyable des guerres. Les radiations ont rendu la terre inhabitable, et il n’y aura bientôt plus de refuge possible pour l’espèce humaine. Un seul vaisseau peut retrouver la machine de décontamination qui sauverait la Terre d’une extinction inévitable.

Kumpi : Ho, un petit direct to dvd qui par la promo assez considérable faite en France semblait assez alléchant. 

Nous partons donc pour un petit voyage dans l’hyper-espace japonais pour Space Battleship qui est un clin d’oeil à Albator et vous l’aurez donc compris la petite histoire se déroule dans l’espace.

Enfin petite histoire, c’est vite dit, par ce que niveau scénario c’est assez (beaucoup) confus. Nous avons d’un côté ce voyage pour trouver la machine qui pourrait sauver la terre et puis d’un autre côté des bestioles assez étranges qui ressemblent à des aliens hostiles (pour le moins). Je n’ai pas bien saisi la relation entre l’état désastreux de la planète et ces petites bêtes. Quoiqu’il en soit notre équipage doit faire se voyage et ce dernier ne se fera pas si simplement.

Alors c’est très long à se lancer, une petite bataille et on se dit allez hop on est dans le film, mais non, ça ralentit pour repartir à nouveau. Ajoutez à cela, une mise en scène très japonaise et ceux qui ne sont pas habitués vont sûrement vite décrocher. Mais avec un petit effort pour passer au delà de ça et du jeu d’acteur typiquement nippon, il est possible de passer un assez bon moment. Rien de transcendant mais de belles images, de beaux effets spéciaux et une belle musique relèvent le tout à un niveau acceptable.

Dommage donc que le scénario et le film soient un peu long, quelques coupes ici et là n’aurez pas été du luxe afin d’aller un plus droit au but. Au niveau des acteurs, si vous ne connaissez pas la scène japonaise tout ces petits minois ne vous dirons pas grand chose, quoi qu’il en soit Kimura Takuya et Meisa Kuroki font partis de ceux que l’on voit régulièrement sur des séries japonaises (drama). Dans le pur style japonais, les deux s’en sortent plutôt bien même si il manque cruellement d’un acteur aux épaules larges pour porter tout ce petit monde. La capitaine affable et immobile n’y parvenant pas, le tout reste fébrile. 

En bref, Space Battleship Yamato n’est pas la perle du moment mais reste à un niveau acceptable et reste une curiosité à découvrir pour ses belles images, ses batailles et sa très belle musique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s