Critique : Un monstre à Paris ou de la belle musique et une belle animation

Paris, 1910. Une terrifiante créature sème la panique sur la capitale. Emile, un timide projectionniste de cinéma, et Raoul, un inventeur exubérant, se retrouvent propulsés dans la chasse au Monstre. Une épopée virevoltante qui mène sur leur route une chanteuse de cabaret au grand cœur, un savant excentrique secondé par un singe, un inspecteur aux dents longues. Et une étrange créature peut être pas si effrayante que ça. Et si au fond, derrière ces apparences trompeuses, le véritable Monstre n’était pas celui qu’on croit ?

Date de sortie : 12 octobre 2011

 

Zazou : On a failli passer à côté de ça mais tout est dans le failli. -M- signe encore la musique d’un film d’animation. Cette fois, sa voix est accompagné de celle de Vanessa Paradis et, même s’il n’est pas inclu dans les chanteurs, on retrouve Gad Elmaleh. Un petit monde assez sympa pour des images très jolies donc on va aller le voir.

Petit bonus :

Comme on fait jamais les choses à moitié ici, voici un clip/extrait du film representant -M- et Vanessa Paradis chantant la chanson appelé « La Seine » :

Et voici des concept art du film :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après la sortie

Zazou : Bon j’ai pris mon temps pour aller le voir mais j’y suis allée, c’est le principal non? On le savait déjà : la musique est jolie tout comme l’image. Et parfois c’est tout ce qu’il faut, si on rajoute un scénario, pour apprécier un film d’animation. Ce film, personnellement, je l’ai aimé.

Le scénario est bien sympathique, même si on connaît la fin dès le début ou presque. Ca reste un film prévu pour les enfants et que les enfants aimeront. Ce n’est pas une histoire extraordinaire mais c’est une histoire qui ne cherche pas à l’être. Elle est toute simple et sans prise de tête. C’est juste l’histoire de l’amour de la musique, l’amour de ce qui semble impossible à aimer. En plus, c’est rigolo. Cela l’est pas toujours mais il y a des passages drôles qui restent dans la mémoire.

L’animation est très jolie. Et je ne crois pas qu’on puisse dire grand chose de plus dessus. 

Les personnages sont très attachants. Lucille est très mignonne, malgré son caractère de cochon. J’ai juste un petit problème avec Francoeur et le fait qu’il ne puisse pas parler mais chante… comme -M-. On se demandera aussi ce qu’il mange. Quand aux garçons, ils sont drôles et ce sont eux qui nous font le plus rire. Et le mélange de tous ces personnages rend le film distrayant et tout à fait agréable.

Tout se mélange parfaitement, faisant passer un bon moment aux enfants, aux parents et à ceux qui veulent aller le voir. D’ailleurs je vous conseille de rester un peu pendant le générique parce qu’il y a une petite surprise. Un film à aller voir et à revoir (et pas que pour la musique).

Publicités

2 réponses à “Critique : Un monstre à Paris ou de la belle musique et une belle animation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s