Critique : Hunger Games ou l’adaptation

Dans un proche futur, les États-Unis sont devenus un gouvernement fédéral dystopique dans lequel chaque district doit envoyer un garçon et une fille combattre lors d’un événement annuel télévisé, “The Hunger games”, dont la seule issue est : tuer ou être tué. Lorsque la petite sœur de Katniss est tirée au sort pour y participer, Kat décide de prendre sa place.

En savoir plus sur les livres

E(r)vil : Hunger Games

Sortie le : 21 Mars 2012

Kumpi : je ne connais pas le livre, mais je ne voudrai pas passer à côté du phénomène et je suis sûr que les fans du livre sauront nous dire si l’adaptation est bonne ou non.

Après sortie 

Kumpi : Je n’ai donc toujours pas lu le livre mais il est certain que le film m’a donné envie de le découvrir.

C’est un monde particulier qu’Hunger Games nous présente. Un monde où le passé influe sur le présent et régit encore la vie de jeunes gens qui n’ont pourtant rien à se reprocher. C’est sûrement le premier questionnement qui nous est apporté : les nouvelles générations sont-elles obligées de porter le poids des erreurs passées ?

Mais Hunger Games est assez profond pour réveiller notre esprit critique sur de nombreux thèmes : la télé-réalité, la compétition, l’âme humaine, la survie, la dictature… Autant de sujet qui sont difficiles à abordés sur un seul film.

De ce fait le premier opus semble un peu long, évidement le monde d’Hunger Games est tellement riche qu’il est difficile de passer outre bon nombre de choses. Malgré cette longueur apparente (et même pour ceux qui n’ont pas lu le livre) nous avons la désagréable impression qu’il manque de nombreux détails.

C’est dans cet état de frustration avancée que nous débarquons finalement dans le nœud dur du film : la compétition en elle même. Et c’est là où un Hunger Games devient très Hollywoodien, le bien et le mal de chaque côté et aucune nuance entre les deux. Malgré tout, l’ambiance installée est assez intéressante. Un mélange de suspense, de malaise, de tension nous plonge dans le film et on se retrouve rapidement le souffle court tout en se demandant comment toute cette histoire peut finir. La compétition est également une formidable critique de la société, on y retrouve les leaders, les moutons prêt à tout pour survivre, les pacifistes qui sont obligés de se salir les mains malgré tout, les marginaux, les spectateurs voyeurs (particulièrement morbides)… On observe alors le comportement d’une société pas si éloignée de la notre où l’audience est le maître mot.

Au niveau de l’image, les choix sont très forts, les spectateurs sont affublés de costume presque monstrueux reflétant la noirceur de leur âme, l’armée des oppresseurs présente un uniforme proche de l’imagerie de Star Wars, la compétition se déroule dans une nature vierge qui nous rappelle que la survie est l’instinct le plus primaire qu’il puisse exister.

Au niveau du casting, l’actrice principale passée jusque là inaperçue porte à merveille le poids de ce personnages au caractère très fort. Pour le reste des jeunes, les choix ne sont peut être pas aussi judicieux. Josh Hutcherson (Peeta) que l’on connait déjà pour certains films visant le public ado, s’en sort grâce au bel échange avec sa partenaire Jennifer Lawrence (Katniss). Pour ce qui est de Alexander Ludwig (Cato) je ne suis pas sûre que son apparition dans Hunger Games l’aide énormément dans sa carrière déjà bien difficile vu la prestation fournie.  Pour ce qui est des « adultes » on remarquera les formidables prestations de Lenny Kravitz dans le rôle de Cinna et Stanley Tucci dans le rôle si particulier de Caeser Flickerman (le présentateur).

L’ambiance musicale et sonore est bien menée alternant des moments d’émotions, de tensions, de révolte…

Au final la copie rendue n’est pas aussi mauvaise qu’on aurait pu craindre. Le tout donne une œuvre assez plaisante malgré quelques problèmes (sûrement de censure). On aurait aimé voir un peu plus de noirceur sans pourtant déboucher sur un sanglant Battle Royal. Mais espérons que le deuxième opus confirme notre optimisme. Attention certaines scènes peuvent heurter les plus jeunes.

Publicités

4 réponses à “Critique : Hunger Games ou l’adaptation

  1. Pingback: Les films de l’année 2012 : programme | Don't Eat My Popcorn·

  2. Pingback: E(r)vil – Le blog » Article de la semaine : Hunger Games·

  3. Je viens tout juste de finir le premier livre (10 minutes à peine! Lu en deux jours… :p), n’ayant pas vu le film (honte sur moi!), et me basant sur la bande annonce ainsi que ton article, j’ai bien l’impression que le film suit bien le livre! En tout cas, la bande annonce est conforme en tout point. J’ai vraiment hâte qu’il sorte en DVD, afin de comparer! Je donnerai mes impressions! Bon je vous laisse, j’attaque le deuxième roman! ^^

  4. je viens de finir le premier tome … et me suis empressée de commander les 2 suivants …ainsi que le blu-ray !
    hâte d’être livrée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s