Critique : Gravity ou le film qui ne m’a pas marqué

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

Sortie le 23 octobre

Zazou : Je vais faire un blasphème pour beaucoup de gens en disant que ce film n’est pas mauvais mais ce n’est pas non plus le film de l’année.

Je trouve que la réalisation a des faiblesses. On ne sent jamais un sentiment d’urgence dans les mouvements des personnages. Ils ont 1h30 pour essayer de s’en sortir et pourtant, jamais on a l’impression qu’ils sont pressées par le temps. Je me suis sentie frustrée. J’avais envie de lui dire « bouge ton cul » mais bon ça aurait servi à rien. La 3D était de mon point de vue complètement inutile. De quoi foutre de l’argent en l’air et sans qu’on ait rien demandé en plus. Je crois qu’elle m’a d’ailleurs donné parfois le tournis. Cependant, on a de superbes vues sur la terre. Et la photographie est super jolie. Les effets de la gravité son super cool.

Parlons du scénario maintenant. Il est intéressant dans le sens où on a rarement des films qui se passent entièrement dans l’espace (ce qui fait qu’on connaît peu les règles et que je suis sûre qu’il y a plein de trucs impossibles qu’ils font mais bon on va mettre ça de côté).  Mais ce scénario n’est que prétexte à une ballade dans l’espace. Il ne mène pas à grand chose. On sait à peu près comment ça va se finir. Vous allez me dire que c’est le cas de la plupart des films. Oui, bah ça me frustre quand même parfois quand le scénario est rempli que d’une fille qui ne connaît rien de l’espace. Il n’y a rien d’important autour d’elle, mis à part elle. D’ailleurs, je me demandais où était tous les gens dans les navettes spatiales. Ils ont disparus dans l’espace sans laisser de trace.

La musique est parfois agaçante et trop forte. Il me semble. Pour parler du son en général, on entend que ce que Sansra Bullock entend. C’est un accomplissement. Il y a peu de musique. On entend pas d’explosion. C’est là la vraie performance de ce film

Les acteurs sont pas mal. En même temps on les voit les 3/4 du film dans une combinaison spatiale donc on voit très peu leurs expressions. Et quand je dis les acteurs, on voit surtout Sandra Bullock en fait. Je trouve cette actrice sans grand intérêt et elle ne m’a rien montré dans ce film qui me fasse changer d’avis. Même le passé de son personnage ne m’a pas touché et pourtant ça aurait du. Elle n’arrive pas à m’émouvoir. Allez savoir pourquoi. Peut-être est-ce la raison pour laquelle je n’ai pas adoré ce film. (J’ai l’impression d’être le vilain petit canard) Bref, je n’ai pas accroché à son personnage.

Enfin, ce que je voulais dire sur ce film est que c’est un bon film. Je ne renie pas ça mais ce n’est pas un film extraordinaire. On passe un bon moment devant l’écran. On ne voit pas le temps passé mais on n’est pas scotché à essayer de s’en sortir en même temps que Sandra Bullock. 3D à jeter à la poubelle (contrairement à ce que j’ai pu entendre).

Publicités

Une réponse à “Critique : Gravity ou le film qui ne m’a pas marqué

  1. Aucun blasphème ici car tu as parfaitement raison : Gravity est loin d’être un chef d’œuvre. Ma critique recense tout cela http://bit.ly/17BMjMQ : scénario mièvre, enchainement poussif de catastrophes, personnages peu travaillés, procédés larmoyants. Alors oui, c’est très beau, mais j’attends autre chose du cinéma : de l’émotion. Ici j’étais plus au Futuroscope qu’autre chose. Bien vu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s